Vente directe viande FOUSSARIGUES, éleveur de bovins : la ferme


 

 

 

 

 

 

Chapelle Sainte-Cécile à Rivel
Chapelle Sainte-Cécile

 

 

~~~~~~

 

 

Le lavoir de Rivel
Lavoir de Rivel

 

 

~~~~~~

 

 

Mairie de Rivel (11)
Mairie de Rivel

 

 

 

 

 

 

Stabulation dans son décor
Stabulation dans son décor

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONNAITRE LA RACE BOVINE LIMOUSINE

Vache race limousine

La limousine est une race bovine française rustique originaire du Limousin, qui est principalement vouée à la production de viande.

C'est une vache de couleur froment vif, plus claire sous le ventre et autour des yeux et du mufle.

Elle est réputée pour sa rusticité, ses qualités maternelles et la qualité gustative de sa viande, qui peut être valorisée sous trois labels rouges différents.

La race limousine propose une qualité de viande exceptionnelle tendre, d'une grande finesse et peu grasse.

La race limousine est présente dans plus de 80 pays.

 

Veau qui vient de naître
Veau qui vient de naître

 

 

~~~~~~

 

 

Pompon le taureau
"Pompon" le Taureau

 

~~~~~~

 

Alimentation des veaux
Nos veaux sont élevés sous la mère
et, en grandissant, leur alimentation
est complétée par les produits de
l'exploitation (fourrage, céréales)

 

L'AGRICULTURE RAISONNEE

Nous nous inscrivons dans une logique d'agriculture raisonnée qui consiste à "renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l'environnement et à en réduire les effets négatifs".

 

Protection de l'environnement grâce à l'agriculture raisonnée

Pour plus d'informations :
www.farre.org

 

LA FERME

Où sommes-nous ?

Dans le Languedoc Roussillon, plus précisément dans l’Aude, Rivel est un joli petit village d’à peine plus de 200 habitants, situé à 4 km de Chalabre, capitale du Quercorb.

Pour mieux se situer, Rivel est à moins de 10 kilomètres de la limite entre l’Aude et l’Ariège, à une vingtaine de kilomètres de Mirepoix, Lavelanet ou Limoux.

Village de Rivel
Village de Rivel
Entrée de Rivel
Entrée de Rivel

 

Retour en haut

Plan d'Accès

A partir de Narbonne

Prendre l'autoroute direction Carcassonne et prendre la sortie 23 ( Carcassonne Ouest ) puis suivre la direction de Limoux.

A Limoux, traverser la ville jusqu'au rond point où figure le panneau La digne / Chalabre ( à droite ) et prendre cette direction.

A Chalabre, prendre la direction de Lavelanet et continuer jusqu'à Rivel ( allée de platanes ).

Traverser Rivel sans quitter cette route, en suivant la direction Les Bordes ( Gaillardet se trouve à 3 km après Rivel ).

Au croisement de Belesta, suivre toujours Les Bordes et vous commencerez à voir la stabulation environ 500 mètres plus loin.

A partir de Toulouse

Prendre l'autoroute direction Montpellier / Foix / Carcassonne (A61).

A 19km à partir du péage, prendre la bifurcation Nailloux / Pamiers (A66 ).

Continuer jusqu'à la sortie 6 ( Pamiers Sud, Mirepoix ) et suivre Mirepoix.

A Mirepoix, au rond point de Super U, prendre à droite direction Lavelanet et continuer sur environ 5 km.

A La Bastide de Bousignac, au niveau du panneau, prendre à gauche direction Chalabre.

Continuer sur une vingtaine de kilomètres jusqu'à Chalabre.

A Chalabre,, suivre les instructions décrites dans le chapitre "A partir de Narbonne".

A partir de Perpignan

Suivre la direction Foix / Estagel / Aéroport.

Continuer jusqu'à Estagel puis Maury puis Saint-Paul-de-Fenouillet puis Caudiès puis Belviane puis Quillan.

A Quillan, traverser la ville jusqu'au feu où figure le panneau Route de Foix / Nébias / Chalabre ( à gauche ) et prendre cette direction.

A Puivert, traverser le village et continuer sur la route de Belesta.

Aux Bordes, prendre la route de droite (au niveau du lavoir). Gaillardet se trouve à 2 km après ce croisement.

A partir de Foix

Suivre la direction Perpignan / Saint-Paul de Jarrat / Lavelanet.

Continuer jusqu'à Saint-Paul de Jarrat puis Celles puis Nalzen puis Lavelanet.

A Lavelanet, traverser la ville jusqu'au rond-point du cinéma et prendre en face, direction Belesta.

Continuer jusqu'à Saint-Jean-d'Aigues-Vives puis L'Aiguillon puis Belesta puis La Borie puis Col-Del-Teil jusq'aux Bordes.

Aux Bordes, prendre la route de gauche (au niveau du lavoir). Gaillardet se trouve à 2 km après ce croisement.

 

Retour en haut

Qui suis-je ?

Photo d'enfance d'Henri Foussarigues

 

 

 

Rivel est aussi le village où je suis né, en 1968, dans la maison familiale, à une époque où les femmes mettaient encore au monde leurs enfants à domicile.


 

 

 

famille Foussarigues

 

 

J’y ai grandi, entouré des mes parents, et de mes 10 frères et sœurs
( Jean-Claude, Gisèle, Albert, André, Aimé, Christiane, Marie-Thérèse, Monique, Katia et Richard).

 

 

 

Retour en haut

L'exploitation agricole

stabulation

En Janvier 1997, je me suis installé comme exploitant agricole, prenant la suite de mon père, qui avait lui-même pris le relai de mon grand-père.

J’ai construit la stabulation qui abrite, durant les périodes froides, mon élevage bovin de race limousine.

Bon, je reconnais, elle n’est pas parfaite, mais j’ai pu ainsi agrandir mon cheptel.

Retour en haut

Nos animaux et nous

Mon cheptel, le voici : il se compose de bovins de race limousine.

 

Veau sous la mère

Je possède environ
50 mères
, mais le nombre d’animaux peut atteindre
120
si l’on compte
les veaux,
les génisses de renouvellement,
et les bœufs
destinés à la vente directe.

 

Sans oublier le taureau, bien entendu …

 

les triplettes (veaux)Le soin que j’apporte à chacun de mes animaux a été récompensé, le 16 Avril 1999, par une naissance triple de velles.

Ces jolies demoiselles s’appellaient Cindy, Sissi et Selina.
Le vêlage avait fatigué la maman, qui s’est bien rétablie par la suite.

 

Les têtées se faisaient toujours dans la bonne humeur et avec beaucoup de câlins. Elles ont à leur tour été maman (deux d’entre elles ont d’ailleurs donné naissance à des jumeaux !)

 

Nous et Lucie notre mascotte

 

Enfin, il y a aussi Lucie, notre
« mascotte » (que vous voyez ici, avec nos deux enfants et moi).

 

La photo date, et nos enfants ont grandi, mais ces simples images ne résument-elles pas notre bonheur ?

 

 

Retour en haut

L'alimentation des bovins

Mes bovins sont élevés suivant les méthodes traditionnelles.

Leur nourriture se compose essentiellement des produits de
l’exploitation :

Alimentation des bovins : fourrage, mélange de céréales broyées, bloc de sel à lécher

En cas de production insuffisante de céréales, je suis parfois contraint de m'approvisionner auprès de la coopérative agricole locale.

La qualité de cette alimentation, complétée par les soins et l’affection que je leur porte, ont pour résultat une viande tendre et savoureuse.

Retour en haut